Fini les résolutions, on passe à l’action !

Une marche en forêt pour observer ce qui est vivant autour de moi et ce qui pousse naturellement en moi : voilà mon conseil pour des résolutions qui font du bien à soi.


A l’heure des bonnes résolutions, et de la tentation de nous rajouter quantitativement la pression («plus de ci, moins de ça" ...), et si je regardais simplement l’existant en me demandant comment juste prendre soin de la qualité de la vie que j’accompagne, des équilibres auxquels je contribue.



Pour moi, ce qui fait la différence entre une intention prise par la tête, et une intention prise par la tête, le cœur et le corps, c’est que cette dernière a plus de chance de bénéficier de la magie de la nature pour se mettre en mouvement.

La nature agit comme un catalyseur, un terreau fertile qui permet à notre tête, notre cœur et notre corps de faire connaissance, de dialoguer, de se retrouver dans une temporalité organique, sensorielle et respectueuse de notre être profond.

Tous les auteurs de santé globale sont unanimes : la nature a des effets régénérant sur nous. Deepak Chopra, l’un des médecins pionniers en ayurveda aux Etats-Unis, nous invite à réveiller nos 5 sens grâce à la nature, pour revenir à notre boussole intérieure, cette partie de nous qui sait ce qui est bon pour nous.

Alors le conseil que je vous propose que ce soit en sophrologie ou en naturopathie : quelque que soit votre résolution, ou votre non-résolution pour 2018, offrez-vous un break à la campagne pour bien commencer la nouvelle année.

Fini les résolutions, on passe à l’action !

La rentrée, c’est la période idéale pour s’armer de bonnes résolutions ! Tout le monde vous en rebat les oreilles ? Je m’y met aussi mais je vous rassure, pas d’objectifs inatteignables ni de privations à tire-larigot, simplement quelques bons tuyaux pour démarrer l’année sur de bonnes bases question alimentation ! Réalistes et simples à appliquer au quotidien, voici 5 résolutions pour vraiment passer à l’action !

☝️ La résolution : arrêter de manger “rapide et efficace”

Mais si vous savez. Le sandwich triangle thon-mayo ou le fondant au chocolat sous-vide du rayon snack. Ne tournez pas la tête de honte, vous les connaissez. C’est vrai, y’a pas plus simple, ça fait le job et ça remplit le ventre, on ne peut pas le cacher. Cela dit, consommé quotidiennement, ce type de nourriture industrielle c’est un sacré budget, et surtout ça n’est clairement pas un cadeau que vous faites à votre corps. Trop grasse, remplie de produits transformés, de colorants, de sucres raffinés… supprimer les repas sur le pouce sans intérêt nutritionnel, voilà une vraie première bonne résolution.

💡 La solution : s’accorder 20 minutes dans la journée pour cuisiner

Quand on prépare à manger soi-même, déjà, on est super fier. Ensuite, on prend 10 fois plus de plaisir à déguster son plat, on sait ce qu’il y a dedans, et on préserve son porte-monnaie. On oublie l’idée que c’est une activité chronophage : laisser cuire des lentilles pendant qu’on bouquine, il y a plus contraignant. Avec un brin de coriandre, des graines de tournesol, un filet de citron et des morceaux de butternut revenus à la poêle, vous avez à la fois votre dîner, et votre déjeuner du lendemain. Il suffit de doubler les quantités !

Faites vous plaisir, tant que c’est sain et préparé en deux temps trois mouvements.

Le fondant au chocolat du supermarché ? En y réfléchissant, on le fait nous-même le dimanche, il sera bien meilleur, et on pourra attraper une part tous les matins de la semaine pour la dévorer au déj en effectuant une recette à base de poudre d’amande !

Les recettes ici

☝️ La résolution : consommer bio, le plus possible !

Réussir à manger suffisamment varié c’est le top. Réussir à manger varié et bio, là vous devenez champion-du-monde-en-titre-toutes-catégories de la bonne résolution.

Acheter et consommer bio (ses fruits, ses légumes, mais également son pain, son fromage ou ses légumineuses) c’est essentiel quand on veut préserver son capital santé. D’abord, c’est l’assurance de ne pas ingurgiter de pesticides. Ensuite, c’est la garantie de trouver dans notre assiette des nutriments en plus grand quantité.

Le goût est plus savoureux car les saveurs sont protégées des traitements chimiques. C’est bien mieux pour l’environnement et la préservation des sols. On continue ? Evidemment, si c’était si simple, on le ferait tous.

Seulement voilà, c’est encore difficile de trouver des produits bio dans les supermarchés traditionnels, c’est souvent cher, et de fait, moins accessible.

💡 La solution : à vrai dire, il y en a plusieurs !

Il se trouve que de nombreuses alternatives existent pour consommer bio à moindre coût.

La plus simple : consommer en vrac. Un pot en verre pour stocker le riz semi-complet, un autre pour les graines de courges, un dernier pour les flocons d’avoine et ça repart !

Vous verrez le prix au kilo n’est souvent pas très éloigné de ceux des produits que l’on trouve déjà (sur)emballés.

Les paniers de saison bio sont également une chouette idée. En plus de nous faire économiser quelques euros, ils sont ultra-frais, locaux, et nous garantissent des belles surprises. Souvent on ne sait pas trop ce qu’on trouvera au fond du sac ! (l’opportunité de découvrir des légumes oubliés boudés par les grandes surfaces). Pour savoir où trouver les paniers bio les plus proches de chez vous, consultez Mon Panier Bio, ils y sont tous répertoriés ou bien ici.

Pour finir, qu’on se le dise, les magasins bio ont un choix souvent bien plus qualitatif et plus restreint que les supermarchés traditionnels. Cela permet de se concentrer sur l’essentiel, et d’éviter d’être tenté par mille et un produits pas bons/pas sains/pas utiles.

Diminuez la viande et allégez ainsi votre panier !

Manger plus varié, on l’entend partout, souvent, mais il y a quoi derrière ? En fait, notre corps a besoin de différents types de nutriments qu’il doit aller piocher un peu partout : des vitamines dans les légumes, des lipides dans les (bonnes) graisses, ou des protéines dans les légumineuses et les oléagineux. Sans compter le fait qu’une alimentation équilibrée, c’est un rempart de taille contre tous les types de maladies ! La notion de plaisir n’est toutefois pas à négliger, bien au contraire. L’idée n’est pas de se contraindre à consommer varié, mais bien d’en profiter en même temps (vous nous connaissez ?).

☝️ La résolution : passer du côté cru de la force

Ça, c’est de la résolution.

On entend parler du cru comme l’une des façons les plus intelligentes de s’alimenter, on dit de lui qu’il serait bien meilleur que certains modes de cuisson… et il y a beaucoup de vrai là-dedans ! Au quotidien, on a un peu trop tendance à cuire tous les légumes qui nous tombent sous la main. C’est dommage, car on se prive de beaucoup de leur richesses nutritionnelles ! Les aliments crus sont une source inépuisable (et naturelle) de vitamines, de fibres et d’antioxydants, car consommés à l’état brut. Les cuire altère de manière plus ou moins importante les fragiles enzymes et nutriments qu’ils contiennent.

💡 La solution : les jus de légumes !

Croquer dans une pomme, se tailler des tagliatelles de courgette sans les cuire, dévorer plus régulièrement des carottes râpées maison, c’est déjà un bon début ! Et si vous manquez de temps ou voulez surprendre votre palais, il y a Yumi ! Leur équipe vous presse des légumes crus avec tous leurs bienfaits dans leurs petites green bombs. L’extraction à froid et la technologie HPP utilisée (voir article Votre antidote après les fêtes) permettent au jus de conserver la totalité de ses vitamines et de ses minéraux jusqu’à votre frigo !

Le plein d’énergie dans une petite bouteille, pratique à transporter, et bonne pour la santé.

1 jus offert dans votre coffret avec le code odelianature


☝️ La résolution : éviter le sucre raffiné

Sur notre belle lancée, pourquoi ne pas prendre la résolution d’arrêter de consommer du sucre raffiné ? Véritable plaie, on le trouve absolument partout : du simple biscuit du goûter, à la confiture du supermarché, en passant par les yaourts parfumés ou les plats préparés salés. Il est néfaste pour plusieurs raisons : il acidifie notre organisme, prépare le terrain aux caries dentaires, favorise le diabète, crée une forte dépendance chez beaucoup d’entre nous… La liste des effets indésirables est encore longue. On fait comment pour en gérer au mieux sa consommation ?

💡 La solution : lui trouver des remplaçants !

Inutile de préciser que limiter sa consommation de sucre raffiné, ça passe déjà par un gros stop sur les sucreries et les sodas (entre nous, les jus de légumes c’est bien plus savoureux). Au supermarché, lisez les étiquettes et fuyez les sucres dissimulés sous des noms mystérieux : aspartame, saccharine, sucralose, acésulfame-potassium et autres sorbitol ou cyclamate. Ensuite, plusieurs astuces pour remplacer le sucre blanc : miel dans les infusions, sirop d’agave sur les desserts, mais aussi stévia dans le café, sucre complet, sucre de coco… on en passe et des meilleurs. Vous verrez, vos préparations ne s’en trouveront pas changées. Pensez aussi à diviser automatiquement par 2 les doses de sucres des recettes de pâtisseries. Elles sont souvent bien trop généreuses et pas nécessaires. Si le sujet vous intéresse, on vous conseille cette super enquête d’Arte. Elle lève le voile sur les tromperies utilisées par l’industrie du sucre depuis les années 1970, et évoque aussi les solutions envisagées pour stopper l’épidémie.

Avec tout ça, vous êtes parés ! On est d’accord, personne ne tient jamais ses résolutions, mais on compte sur vous pour intégrer celles-ci dans votre quotidien.

On se tient au jus ?

sources https://www.yumi.fr/blog http://www.femininbio.com/

4 vues

© 2019 par Myriam ZLOTNIK. Produit et référencement oo-web

  • Black Facebook Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon